lundi, octobre 10, 2005

Épanouissement de l'homme

Je crois que seul le libéralisme peut permettre à l'homme de réellement s'épanouir.

Réussir sa vie d'homme c'est avoir pu évoluer et le libéralisme et le respect du libre-arbitre de chacun permet ce "chemin de vie". Il faut donc œuvrer dans "l'économie" française pour défendre toutes les politiques qui permettent à l'homme d'avoir sur sa vie son "libre-arbitre".

Aujourd'hui la période est critique, car jamais encore l'économie dans laquelle nous vivons et qui est mondiale, n'a autant "conduit" à faire prévaloir de facto une économie libérale quand les gouvernants français de tous bords ne pensent qu'en termes "utilitaristes" et qu'ils entendent encore plus que jamais de "prémunir" chacun de tous systèmes économiques en cherchant à donner autant à celui qui ne travaille pas qu'à celui qui travaille.

Même si à 75 % la population, dans les sondages actuels, se prononce pour dénoncer l'action des hommes politiques qui ne leur apparaît que pour défendre et péreniser leurs seuls statuts et non pas le bien public, aucun d'entre eux n'est capable de proposer aux électeurs une véritable alternative à cette sociale-démocratie, partout dépassée.

Seul l'individu est capable de savoir ce qui est bon pour lui et celà est antinomique que d'autres le fassent à leur place. Dans un simulacre de démocratie, depuis plus de 50 ans une caste s'accapare l'argent des français et d'une manière de plus en plus éhontée pour simplement "vivre sur la bête". C'est d'autant plus évident que toutes leurs décisions, au lieu d'enrichir le pays, l'appauvrit et le divisent. Et dire qu'il suffirait de laisser les gens s'entendre entre eux simplement.

L'homme a qui, dès sa prime éducation, a été éduqué loin du goût de l'effort, dans l'idée que la société n'avait que des devoirs envers lui sans aucune contreparties de sa part, que son travail était inutile pour la société et qu'il serait "nourrit, logé et soigné" jusqu'à son dernier souffle, pourra légitimement se demander, sur son lit de mort ce qu'il est venu faire sur cette terre. C'est la politique vers laquelle la France tend depuis 50 ans. Et c'est contre nature.

Au contraire, si l'homme apprend tout le contraire et que c'est par la force de son seul travail qu'il se réalise, même pour la plus humble des existances, il pourra trouver le bonheur et quelque soit son "karma" il pourra comprendre la vie et évoluer pour se construire. Sa vie sera réussie et il pourra trouver le bonheur d'avoir accompli une partie de sa "mission" terrestre.

1 commentaire:

Edouard a dit…

J'ai lu avec intérêt ta longue prose sur le libéralisme et l'épanouissement de l'homme avec quelques bonnes recommandations.
Le problème est que les politiques (Droite et Gauche) ayant tellement assisté, infantilisé, déresponsabilisé le peuple français, ont conduit ce dernier à perdre tous ses reperds et son bon sens pour aller dans une logique d'efficacité partagée intelligemment.
Personne aujourd'hui n'a le courage de proposer de telles solutions libérales qui, de toute façon, ne trouveront plus d'écoute auprès de ce pitoyable électorat.
Solution quitter le pays ou devenir un mouton de plus...